Accès direct au contenu

Recherche avancée


Accueil > Culture > Mercredis de Thélème

Culture, Vie étudiante

Mercredis de Thélème : Concert-conférence
La Musique et la relation culturelle franco-allemande à la Belle Epoque

le 17 décembre 2014
18h30 à Thélème
Entée libre et gratuite

Pour terminer ce cycle dédié aux commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale, nous vous invitons à un concert-conférence.

LOGO Mercredis de Theleme.jpg

"La Musique et la relation culturelle franco-allemande à la Belle Epoque"

Michelle Biget-Mainfroy, Université François-Rabelais

Chanteuse : Raluca Joandrea

Modérateur : Didier Girard , Université François-Rabelais

Il ne s’agira pas de faire une histoire de la musique allemande et de la musique française en amont de la guerre de 1914 ni durant cette dernière, mais de vérifier comment les traditions nationales, de part et d’autre du Rhin, épousent un conflit idéologique après la guerre franco-prussienne de 1870 : l’Allemagne fait de Wagner son grand homme tandis que la France affiche une identité  agressive, avec notamment le slogan Ars gallica pour désigner sa Société Nationale de Musique, qui diffuse de la musique non théâtrale. En réalité, les genres musicaux cultivés ne sont pas antagonistes, notamment au niveau des répertoires de chambre dont la part concert de la conférence donnera une illustration.  Le processus de sortie du romantisme est engagé bien avant 1914, la Belle Epoque découvrant de nouvelles valeurs esthétiques qui s’épanouiront avec la décennie des Années folles. Ceci posé, la première guerre mondiale génère aussi des compositions de circonstance.

Michelle Biget-Mainfroy a une double formation de musicologue et de pianiste. Elle a occupé les fonctions de Maître de Conférences à l’université de Rouen avant de venir à l’université François Rabelais, où elle est professeur depuis 1992. Ses recherches ont porté sur la vie musicale et les courants de pensée au XVIIIe siècle et sous la Révolution Française, sur l’analyse et l’esthétique de la musique romantique, sur l’histoire du répertoire pour piano. Elle a aussi assuré la rédaction en chef d’une revue consacrée à la musique contemporaine, les Cahiers du Centre International de Recherches en Esthétique Musicale – lesquels ont eu l’occasion de publier des actes de colloques tenus à Tours. Ses plus récents ouvrages sont La musique à l’épreuve des mots, textes croisés de France et d’Allemagne  à l’époque romantique ( éditions Symétrie, 2010), « L’esprit français »  und die Musik Europas (Olms Verlag, 2005) et Le rêve et la fureur, les écritures musicales romantiques (Michel de Maule, 2002).

Née à Iassy, en Roumanie, Raluca Joandrea a suivi des cours de ballet, de piano d'harmonie, de contrepoint et d'histoire de la musique dans un lycée d'art. Après une double licence piano -chant et un master professionnel de chant, elle a intégré  l'Opéra National Roumain de Issy pendant 8 ans. Elle a interprété les rôles de Norina dans "Don Pasquale" de Donizetti, Suzanne dans "Les Noces de Figaro", la deuxième dame dans "La Flûte enchantée"  et Zerline dans "Don Giovanni" de Mozart. En France depuis maintenant deux ans, elle suit les cours de perfectionnement en chant au Conservatoire de Tours avec Yumiko Tanimura.


Spécialiste des littératures européennes du 18ème siècle tardif, Didier Girard est par ailleurs l’auteur d’une thèse sur l’esthétique surréaliste. Il a publié articles et/ou éditions critiques à partir des œuvres de Georges Bataille, Leonora Carrington, Salvador Dalí... (voir www.didiergirard.com). Dans le domaine musical, il se passionne pour ces deux mêmes époques et ses recherches actuelles concernent les claviers hybrides (orgues mutants, pianoforte, pantaleons, anémocorde, aedolikon, pianos organisés, claviorganums, épinettes)  de la fin de l'Ancien Régime.
 

Programme

Chanson, mélodies, Lied et air d’opéra
1880-1918

Piano : Michelle Biget-Mainfroy
Voix : Raluca Joandrea
 
Lili Marleen, chanson allemande, paroles de Hans Leip (1915), musique de Norbert Schulze (1937)

Nuit d’étoiles, poème de Théodore de Banville, musique de Claude Debussy (1880)

Nichts, poème de Hermann von Gilm, Lied opus 10 n°2 de Richard Strauss (1885)

Pierrot, poème de Théodore de Banville, musique de Claude Debussy (1881)

La Diva de l’Empire, paroles de Dominique Bonnaud et Numa Blès, musique de Erik Satie (1904)

Estrene a Anne, Aux demoiselles paresseuses d’escrire a leurs amys, poésies de Clément Marot, deux extraits des Sept chansons de Clément Marot opus 15 de Georges Enesco (1908)

Deux mélodies hébraïques 1 Kaddish 2 L’énigme éternelle, textes anonymes en araméen et en yiddish, musique de Maurice Ravel (1914)

Noël des enfants qui n’ont plus de maison, paroles et musique de Claude Debussy (1915)

« O mio babbino caro », air extrait de l’opéra Gianni Schicchi, livret de Giovacchino Forzano, musique de Giacomo Puccini (1918)

 
  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Contacts 

Les Mercredis de Thélème est un cycle de conférences grand public qui vise à mettre en valeur le travail et les compétences de chercheurs et équipes de recherche de l'Université et souhaite favoriser la diffusion des savoirs dans tous les domaines.

Informations complémentaires

Lieu(x)

  • Salle Thélème

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité