Actualité
Vous êtes ici : Version françaiseAgenda

Des chercheurs de l’équipe BioMAP de l’UMR Infectiologie et Santé Publique viennent de développer un traitement innovant contre le cancer

  • Recherche,
Date(s)

le 14 octobre 2020

Des chercheurs de l’équipe BioMAP de l’UMR Infectiologie et Santé Publique viennent de développer un traitement innovant contre le cancer. Basé sur l’utilisation d’un type de protozoaire parasite non pathogène pour l’homme, ce traitement pourrait à terme être utilisé en médecine humaine pour lutter contre les tumeurs cancéreuses

L’équipe BioMAP de l’UMR ISP 1282 Université de Tours - INRAe a développé un nouveau traitement immunothérapeutique innovant contre le cancer basé sur l’utilisation du protozoaire, Neospora caninum, organisme eucaryote unicellulaire intracellulaire non infectieux pour l’Homme. Leurs études ont montré l’efficacité de cet agent en immunothérapie antitumorale.
En effet, de très fortes régressions tumorales ont été observées en modèle murin de lymphome thymique et en modèle de tumeur humaine suite à l’injection intratumorale ou à distance de ce protozoaire. Les mécanismes d’action passent par une lyse des cellules tumorales, l’activation du système immunitaire inné et adaptatif et la rupture de l’immunosuppression du microenvironnement tumoral suivi d’une élimination totale de l’agent.

Ces résultats de protection ont été optimisés via la construction d’une souche de N. caninum capable de sécréter l’IL-15 humaine associée à la sous-unité alpha de son récepteur conduisant à une disparation totale et définitive des tumeurs après traitements. Ces résultats mettent en évidence le potentiel anticancéreux de N. caninum comme un agent immunothérapeutique extrêmement efficace et non toxique capable d'être modifié génétiquement afin d'exprimer en surface ou de sécréter des biomédicaments.

Cette technologie innovante de recherche permet d’identifier les possibilités d'utilisation cliniques de Neospora caninum comme protozoaire oncolytique en médecine humaine qui pourrait participer au renouvellement actuel des thérapies anti-cancéreuses et améliorer la qualité de vie des patients.

Financement : Région Centre-Val de Loire dans le cadre de l’appel à projet 2020 Biomédicaments, Ligue contre le cancer d’Indre-et-Loire.