Actualité

Le Voyeur de Michael Powell
Ciné-club : cadres et règles

  • Culture,
  • Vie étudiante,
Date(s)

le 20 novembre 2018

19h - Durée 1h41 - Entrée libre sans réservation.
Lieu(x)
Salle Thélème
Royaume-Uni - 1960 - avec Karlheinz Böhm, Anna Massey, Maxine Audley, Moira Shearer.

Si vous avez aimé Halloween de John Carpenter ou encore Psychose d’Alfred Hitchcock, vous connaissez la mort sur écran, et il existe un film, parmi les plus importants, se questionnant autour de sa représentation. Le Voyeur, réalisé par Michael Powell, film anglais de 1960.

Précurseur des slasher movies (qui mettent en scène des meurtres particulièrement violents), ce film nous narre l’histoire de Mark, opérateur caméra dans un studio de cinéma, qui réalise aussi des photos de charme dans la boutique d’un marchand de journaux. Son appartement, rempli d’appareils photo, de clichés et de caméras, reflète son obsession pour l’image, pour la peur et plus particulièrement pour celle de la mort qu’il cherche à capturer en assassinant des jeunes femmes à travers sa caméra.

Vous ne serez pas avec la police, mais bien du côté du tueur, sur qui se concentre l’empathie dans ce chef-d’oeuvre sans concession qui divisa les foules, mais qui ne laissa personne indifférent.

Si Le Voyeur est effectivement très fort émotionnellement, on n'y voit pas de torrents d'hémoglobine...
 

La programmation du ciné-club est le résultat d’un travail collectif mené par des étudiants du Master "Culture et Médiation des Arts du Spectacle" dirigés par Eric Rambeau. Avec le soutien du Service Commun de Documentation.

Le cadre, au cinéma c'est bien sûr la forme de l'écran, qui circonscrit ce que l'on autorise ou oblige le spectateur à voir. Alors... comment cela se passe-t-il lorsqu'il est justement question des cadres qui régissent nos vies quotidiennes, qu'elles soient amoureuses (The Lobster / Mustang), politiques (Punishment Park) ou encore artistiques (Mr Gaga sur les pas de Ohad naharin) ou spirituelles (Le Décalogue) ?