Actualité

Mercredis de Thélème : 500 ans de la Renaissance
Qu’est-ce que la Renaissance ?

  • Culture,
Date(s)

le 28 novembre 2018

18h30 à Thélème
Entée libre et gratuite
Lieu(x)
Salle Thélème

Première séance de ce nouveau cycle consacré au 500 ans de la Renaissance.

Qu’est-ce que la Renaissance ?

Avec Florence Alazard, Pascal Brioist, Nathalie Bouloux.

Modérateur : Benoist Pierre

CESR - Université de Tours

Qu’on la définisse comme une transition ou comme une rupture, la Renaissance ne se laisse pas facilement encadrer par des bornes chronologiques : elle ne cesse d’éclore entre XIVe e XVe siècle, et finit par s’épuiser entre la fin du XVIe et le milieu du XVIIe siècle. Entre temps, elle connait des bouleversements qui empêchent de la considérer dans son unité. L’essence de la Renaissance, définie au XIXe siècle par Michelet et Burckhardt, est un retour aux sources permettant de restaurer un état de la culture antique détruit par des siècles de déclin. Cette vision doit être aujourd’hui réexaminée afin de voir si l’on peut encore accorder une certaine crédibilité aux grands lieux communs construits d’antan, posant que XVe et XVIe siècles s’inscriraient totalement en rupture avec le Moyen Âge et verrai émerger par exemple l’individu, le capitalisme, de nouvelles tendances esthétiques, la transformation profonde des savoirs par l’imprimerie, etc. Le XVe siècle inaugure aussi le temps des grandes découvertes. Cet élargissement du monde se traduit dans la cartographie, qui constitue un angle d’approche opératoire pour saisir les effets des découvertes géographiques sur les représentations du monde et de l'espace.

Florence Alazard est ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay/St-Cloud (1988), agrégée d’histoire (1992) et maitresse de conférences en histoire à l’Université de Tours depuis 2000. Habilitée à diriger des recherches (2014), ses travaux portent sur l’histoire politique et culturelle de la Renaissance. Elle est notamment l’auteure de : Art vocal, art de gouverner. La musique, le prince et la cité en Italie du Nord à la fin du XVIe siècle (2002) ; Pleure, belle Italie, jardin du monde. La lamento dans la Renaissance italienne (2010) ; La bataille oubliée. Agnadel, 1509 (2017).

Pascal Brioist est agrégé d'histoire, Professeur des Universités en histoire et membre du CESR depuis 1994. Spécialiste d’histoire culturelle et d’histoire de l'Angleterre (PhD de l’Institut Universitaire Européen de Florence en 1992), ses travaux portent principalement sur l’histoire des sciences et des techniques et sur Léonard de Vinci.

Nathalie Bouloux est agrégée d'histoire, maitresse de conférences en histoire à l'Université de Tours, et habilitée à diriger des recherches. Ses travaux portent sur les représentations de l'espace au Moyen Age (cartographie et traités scientifiques) et la géographie des humanistes (XIVe-XVe siècle).

Benoist Pierre est Professeur de classe exceptionnelle à l’Université de Tours et membre junior de l’Institut universitaire de France. Diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris et de l’Institut Universitaire de Florence, il est depuis 2016 directeur du CESR (UMR 7323 et UFR) et du programme régional Intelligence des Patrimoines. Ses travaux portent sur les sociétés de cour et l’État dans l’Europe moderne et l’étude des patrimoines.