Actualité

Mercredis de Thélème : Culture et sciences, au féminin !
« Pourquoi avoir des pieds… si on a une voix », rencontre entre Frida Kahlo et Malinche

  • Culture scientifique,
  • Vie étudiante,
  • Vie de l'université,
© Nico Nu
© Nico Nu
Date(s)

le 14 octobre 2020

18h30 - Amphi 5 de l'extension
Lieu(x)
Site Tanneurs

« Pourquoi avoir des pieds… si on a une voix », rencontre entre Frida Kahlo et Malinche.

Avec Laurence Cordier et Claudia Torres Castillo.

Modération : Angélique Gomez-Muller.


Les mesures sanitaires ont été mises en place pour vous accueillir dans les meilleures conditions.
Télécharger le programme de la conférence


Laurence Cordier
Dans son dernier spectacle, elle a exploré la puissance de la création féminine à travers l’artiste mexicaine Frida Kahlo. Frida est une artiste atypique qui a su construire, avec fulgurance, sa propre mythologie, on la connaît par sa peinture mais peu par ses mots. Elle présentera son parcours de femme et d’artiste d’exception, à travers son journal intime et ses correspondances.

Formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Laurence Cordier est comédienne et metteure en scène, elle dirige la compagnie tourangelle La Course Folle depuis 2014.
Dans ses mises en scène, elle s’intéresse particulièrement aux autrices et à la place du féminin dans notre société, après Le Quat’sous d’Annie Ernaux, elle a mis en scène Ni les chiens qui boitent, ni les femmes qui pleurent d’après le journal et les correspondances de Frida Kahlo. Sa prochaine création Un bon petit diable est une adaptation de la Comtesse de Ségur à destination du jeune public. Laurence Cordier a été directrice du Théâtre Universitaire de Tours (TUT) de 2017 à 2019 et enseigne au conservatoire de Tours.
« Je recherche une écriture qui bouleverse ma vision du monde, qu’elle me provoque un choc assez puissant pour que l’envie de partager cette expérience devienne une nécessité. »
Laurence Cordier, metteure en scène

Bibliographie :
Le journal de Frida Kahlo (© Éditions Du Chêne)
- Frida Kahlo par Frida Kahlo (© Éditions Points) de Frida Kahlo

Claudia Torres Castillo
Malinche, personnage historique et mythique. L’histoire de Malinche, en tant qu’interprète de Cortès, a servi à analyser les premiers contacts de langues entre les indigènes et les Espagnols dans l’ancien Mexique. Elle est très présente encore aujourd’hui dans la société mexicaine. D’ailleurs, elle est connue en tant que la mère du peuple mexicain.

Docteur en lettres et linguistique pour l’université de Tours et en Sciences Sociales pour l’Université autonome de l’État de Mexico. Elle est auteure d’une thèse sur l’enseignement du français, altérités et contacts de langues ; et d’une autre thèse qui analyse les imaginaires sur les langues et les locuteurs au Mexique. Elle a consacré une partie de ses travaux de recherche aux premiers contacts de langues au Mexique notamment ceux, où Malinche a participé pendant la Conquête du Mexique.

Bibliographie :
- BARJAU L., 2009, La conquista de la Malinche, Planeta, Mexico, 336 p.
- BAUDOT G., 2013, « Malintzin, imagen y discurso de mujer en el primer México virreinal. », dans GLANTZ M. (dir.), La Malinche, sus padre y sus hijos, Taurus, México, p. 33‑61.
- BROTHERSTON G., 2013, « La Malitzin de los códices », dans GLANTZ M. (dir.), La Malinche sus padres y sus hijos, Taurus, México, p. 7‑18.
- ECHEVERRIA B., 2013, « Malitzin, la lengua », dans GLANTZ M. (dir.), La Malinche sus padres y sus hijos, Aguilar, México, p. 142‑150.
- KARTTUNEN F., 1997, « Rethinking Malinche. », dans UNIVERSITY O. PRESS (dir.), Indian women of early Mexico, Susan Schoeder, Sthepanie Wood, Robert Haskett, p. 291‑311.
- TORRES-CASTILLO C., 2017, Las culturas lingüísticas habitus en un mundo plurilingüe.,Thèse de doctorat, Universidad Autónoma del Estado de México, 439 p.
- TORRES-CASTILLO C., 2018, Enseignement du français, altérités et contacts de langues. Imaginaires de professeurs mexicains, Thèse de doctorat, Université de Tours, 408 p.

Angélique Gomez-Muller
Angélique Gomez-Muller est Maîtresse de Conférences au département d’études hispaniques et portugaises de l’Université de Tours depuis 2014. Elle assume la direction de ce département depuis la rentrée. Elle est membre du laboratoire ICD (Interactions Culturelles et Discursives). Son domaine de recherche est le cinéma et la civilisation latino-américaine. Elle fait partie du projet IDEX "ColectiVis-ARTS : recherches sur la praxis artistique (art visuels) des femmes dans les collectifs d'artistes, mixtes et non mixtes". Elle a publié le livre Cinéma et audiovisuel latino-américain. L’indien : image et conflits (2013), ainsi que de nombreux articles dans des revues spécialisés d’Amérique latine et d’Europe. Elle a dirigé deux cahiers consacrés au thème de l’Indien dans le cinéma colombien, édité par la Cinémathèque de Bogotá.