Annuaire
Vous êtes ici : Version française

Coordonnées

Parc de Grandmont 37200 TOURS

Mail
caroline.michaud@univ-tours.fr

Discipline(s)

Biologie des populations et écologie, Biologie des organismes

Thèmes de recherche

Les symbioses mutualistes microbiennes (SMM) sont des interactions durables à bénéfices réciproques entre un organisme hôte et les microorganismes qu'il hébergent. Ces SMM sont ubiquistes et jouent un rôle majeur dans le fonctionnement des écosystèmes, elles peuvent notamment permettre l'exploitation de ressources alimentaires difficiles à dégrader ou carencées. Les SMM ont été bien étudiées dans le cas d'endosymbioses chez les insectes et ont permis de montrer qu'une transmission verticale efficace des microorganismes de la mère à la descendance permettait le maintien de ces SMM d'une génération à une autre. La transmission verticale est donc un facteur clé à prendre en compte dans la stabilité évolutive des SMM.

Les termites sont des insectes eusociaux se nourrissant de fibres de lignocellulose qu'ils trouvent dans leur alimentation (bois, humus, herbe, sol). Ils hébergent dans leurs intestins une communauté microbienne leur permettant de dégrader la lignocellulose et produisant les nutriments nécessaires à leur nutrition. Ces communautés microbiennes mutualistes sont complexes, elles sont composées de bactéries, d'archées et de protistes (eucaryotes unicellulaires). Dans ces systèmes, les microorganismes sont transmis à la génération hôte suivante par les deux parents (transmission verticale biparentale). Il a souvent été décrit que les SMM chez les termites sont maintenus au cours de l'évolution grâce à une transmission verticale efficace, mais aucune étude n'a mesuré l'efficacité de cette transmission. Mon travail de thèse vise ainsi à étudier l'efficacité de la transmission verticale des microorganismes intestinaux chez les termites du genre Reticulitermes (Rhinotermitidae) à des échelles évolutive et écologique.

Activités / CV

Sept. 2018-Janv. 2019 : Séjour de recherche en analyses de données métabarcoding
Équipe d'Andreas Brune
Max Planck Institute for Terrestrial Microbiology, Marburg (Germany)
Encadrant : Vincent Hervé

2016-2019 : Doctorat en Sciences de la Vie
Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte
CNRS-Université de Tours
Directeur de thèse : Franck Dedeine ; Co-directeur : Géraldine Dubreuil

2014-15 : Master en Biologie, Écologie, Évolution
Université de Poitiers
Stage de M2 : LBBE (Lyon 1, encadrant : Fabrice Vavre)
Stage de M1 : EBI (Poitiers, encadrant : Pierre Grève)

2010-13 : Licence en Évologie et Biologie des Organismes
Université de Poitiers

Corps

Doctorant

Informations complémentaires

Bâtiment I, bureau I1340 (1er étage)
+33 2 47 36 71 23