Actualité
Vous êtes ici : Version françaiseAgenda

Exposition Archéo-Sexisme

  • Vie étudiante,
Date(s)

du 10 mars 2020 au 25 mars 2020

Lieu(x)
MSH Val de Loire : du 2 au 9 mars
Sites des Tanneurs : du 10 au 17 mars
Faculté de Pharmacie : du 18 au 25 mars
Découvrez l’exposition Archéo-Sexisme, une exposition itinérante de témoignages sur le sexisme en archéologie, principalement sur les terrains de fouilles. Elle vise à encourager la mixité et l’égalité à travers une meilleure éthique dans le monde de la recherche. Les témoignages, recueillis par Paye ta Truelle et l’association Archéo-Éthique, ont été illustrés par des artistes et seront exposés dans 3 sites universitaires tout au long du mois de mars : 
- 2 au 9 mars : MSH Val de Loire
- 10 au 17 mars : site des Tanneurs
- 18 au 25 mars : faculté de pharmacie

Cette action est menée conjointement par la MSH Val de Loire, le laboratoire de recherche Citeres et la Mission Egalité de l'université de Tours. 


L’archéologie est un milieu professionnel particulier, alliant pratique de terrain, travail de laboratoire, milieu universitaire, monde de l’entreprise, service public et secteur privé. Pour les femmes archéologues, ces conditions de travail particulières sont souvent à l’origine de contraintes liées à leur genre. Le sexisme en archéologie se manifeste sous la forme de remarques, de gestes et de comportements inappropriés, ainsi que par des difficultés accrues d’accès à l’emploi.

On constate notamment l’existence de harcèlement moral et sexuel, de violences, d’agressions sexuelles de la part de supérieurs hiérarchiques ou de collègues : fouilleurs, directeurs de chantier ou de recherche, responsables d’opération ou de secteur, professeurs d’université, ou même présidents du jury de thèse (Bohannon, 2013 ; Meyers et al., 2015 ; Wright, 2008). Les conditions de travail sur certaines fouilles (vie en autarcie, fouille dans des espaces restreints, parfois à plusieurs ou dans des positions acrobatiques, etc.) sont d’autant plus propices à ce type d’agissements. Les témoignages reçus par le projet Paye ta truelle (milieu francophone) mettent en lumière toute l’ampleur du problème. Les témoignages qui seront illustrés dans l’exposition Archéo-Sexisme sont issus du projet Paye ta Truelle.

Ces actes demeurent encore trop souvent minorés, marginalisés ou tout simplement niés. Cette exposition est l’occasion de sensibiliser un public issu du monde du patrimoine et de l’archéologie (étudiants et professionnels), directement concerné par le sujet, dans l’espoir de faire évoluer la situation.