Les aides financières à la mobilité internationale

Selon la destination envisagée et en fonction de votre situation financière et sociale vous pouvez prétendre à l’attribution d’une bourse. Découvrez ici les informations relatives aux aides financières envisageables lors de vos études ou d’un stage à l’étranger. Attention : tous les montants et catégories d'aides sont indicatifs et susceptibles d'être modifiés.

Les organismes qui financent la mobilité internationale

Des bourses ou facilités sont offertes dans certains établissements partenaires accueillant les étudiants de l'Université de Tours dans le cadre d'un échange.
Attention : les dispositifs d’aides et/ou leurs modalités d’application sont à tout moment susceptibles d’être modifiés sur décision des organismes promoteurs.
 

Erasmus+

La promotion et la mise en œuvre de la mobilité est l'une des grandes priorités de l'enseignement supérieur et de l’université de Tours. L’action « Mobilité de l’enseignement supérieur » du programme Erasmus+ permet de soutenir les étudiants qui souhaitent effectuer un séjour d‘études ou de stage en Europe, dans le cadre de leur cursus.
Origine des fonds : Commission européenne.

  • Les pays participants

Les États membres de l’Union Européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, (France), Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, PaysBas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède ;
Les pays de l’Association Européenne de Libreéchange (AELE) et de l’Espace Économique Européen (EEE) : Islande, Liechtenstein, Norvège ;
Les pays candidats à l’adhésion à l’UE : Macédoine, Turquie.
Attention, en raison de la situation politique actuelle, une décision du président l’université de Tours interdit les départs Erasmus vers la Turquie pour une période indéterminée.

  • Les aides financières

Pour les pays avec un coût de vie élevé (Autriche, Danemark, Finlande, France, Irlande, Italie, Liechtenstein, Norvège, Suède, Royaume-Uni), la bourse d’étude mensuelle minimale s’élève à 216€, la bourse de stage mensuelle minimale est de 366€.
Pour les pays avec un coût de vie moyen (Allemagne, Belgique, Croatie, Chypre, Espagne, Grèce, Islande, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Rep. Tchèque, Slovénie, Turquie), la bourse d’étude mensuelle minimale s’élève à 153€, la bourse de stage mensuelle minimale est de 303€.
Pour les pays avec un coût de vie faible (Bulgarie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Republique de Macédoine), la bourse d’étude mensuelle minimale s’élève à 153€, la bourse de stage mensuelle minimale est de 303€.
Les aides financières peuvent être attribuées aux étudiants éligibles, sous réserve de disponibilité des fonds. Les montants sont fixés au niveau national, selon les indications de la Commission Européenne. Les étudiants bénéficiant de bourses et de prêts au niveau national continuent à les recevoir dans leur totalité au cours de leur mobilité Erasmus. Tout désistement doit donner lieu à un remboursement. Tout manquement aux exigences du programme de mobilité (y compris la présence aux examens) peut également justifier une décision de recouvrement partiel ou total de l’allocation.
Attention, en raison de la situation politique actuelle, une décision de la présidence de l’université de Tours interdit les départs vers la Turquie pour une période indéterminée.

Plus d’infos
Pour en savoir plus sur les modalités d’éligibilité, les aides et les procédures administratives, consultez le Guide des aides à la mobilité étudiante sortante internationale 2017-2018 ou rendez-vous sur le site Erasmus de la Commission Européenne


L’Aide à la Mobilité Internationale (AMI)

Cette aide contribue à la politique d’ouverture internationale menée par les établissements d’enseignement supérieur. Ainsi, l’Aide à la Mobilité Internationale est destinée à l’étudiant qui souhaite suivre une formation supérieure à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échanges ou effectuer un stage international. Cette formation ou ce stage doivent s’inscrire dans le cadre de son cursus d’études.
Origine des fonds : Ministère de l’Éducation Nationale, Circulaire n° 2017-059 du 11-4-2017 relative aux modalités d’attribution des bourses d’enseignement supérieur sur critères sociaux et des aides au mérite et à la mobilité internationale pour l’année 2017-2018. + logo

  • Les bénéficiaires

L’AMI, dans la limite du contingent attribué à l’établissement supérieur, est accordée à :

  • l’étudiant éligible à une bourse de l’enseignement supérieur sur critères sociaux au titre de l’année universitaire en cours ;
  • l’étudiant bénéficiaire d’une aide d’urgence annuelle. L’étudiant doit en outre préparer un diplôme national de l’enseignement supérieur relevant de la compétence du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.
  • Les aides financières

Seules les mobilités supérieures ou égales à deux mois sont financées par l’AMI. En 2017-2018, l’Aide à la Mobilité Internationale pour un étudiant de l’université de Tours s’élevait à 800€ pour un semestre et à 1600€ pour une année (seuls les mois pleins sont pris en compte pour le calcul de l’AMI).
Attention, en raison de la situation politique actuelle, une décision de la présidence de l’université de Tours interdit les départs vers la Turquie pour une période indéterminée.

Plus d’infos
Pour en savoir plus sur l’Aide à la Mobilité Internationale, les modalités et procédures administratives, consultez le Guide des aides à la mobilité étudiante sortante internationale 2017-2018  ou rendez-vous sur le site du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche


Mobi-Centre

La Région Centre-Val de Loire œuvre en faveur des étudiants qui souhaitent effectuer à l’étranger le stage obligatoire prévu dans le cadre de leur formation, ou un séjour d’études dans un établissement partenaire en Europe et hors Europe.
Origine des fonds : Région Centre-Val de Loire.

  • Les bénéficiaires

Pour être bénéficiaire, l’étudiant doit remplir un certain nombre de conditions. Pour en savoir plus, consultez le Guide des aides à la mobilité étudiante sortante internationale 2017-2018.
La durée minimum du séjour à l’étranger doit être de quatre semaines pour les stages et de trois mois pour les séjours d’études (sauf filière courte : quatre semaines minimum).

  • Les aides financières

Le montant de l’aide financière Mobi-Centre s’élève à 175 euros par mois.
Certains critères modulent cette aide :

  • majoration de 50% pour la mobilité des étudiants hors Europe ;
  • majoration de 50% pour la mobilité des étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur de la région CentreVal de Loire et se rendant dans l’une des « zones prioritaires de coopération décentralisée » 1 définies par la Région (dans la limite éventuellement d’une enveloppe globale fixée annuellement par la Région) ;
  • cumul possible avec les bourses sur critères sociaux ;
  • non cumul avec les aides accordées au titre de la mobilité internationale par une autre collectivité territoriale de France pour un même projet à l’étranger ;
  • concernant les stages, non cumul avec l’attribution d’une aide Erasmus stage.

Les crédits temps
Chaque étudiant de la région dispose d’un « crédit temps à l’étranger » personnel de 6 mois maximum pour les filières « courtes » (DUT) et de 12 mois maximum pour les filières « longues ». Ce crédit temps est réparti tout au long du cursus de ses études supérieures. Il lui appartient de l’utiliser à son gré et en fonction de son cursus.
Plus d’infos
Pour en savoir plus sur les modalités d’éligibilité, les aides et les procédures administratives, consultez le Guide des aides à la mobilité étudiante sortante internationale 2017-2018 ou rendez-vous sur le site de la Région Centre-Val de Loire 


Le Fonds de Mobilité Étudiante (FME)

Le Fonds de Mobilité Étudiante est destiné aux étudiants partant effectuer un cursus dans une université partenaire ou un stage international.
Origine des fonds : Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes (FSDIE)

  • Les bénéficiaires

Pour être bénéficiaire, l’étudiant doit répondre aux critères d’éligibilité :

  • cursus de 1 à 10 mois, effectué hors Europe :
  • dans un établissement lié par une convention avec l'Université de Tours ;
  • par un étudiant en L2 minimum, inscrit en formation initiale ;
  • critère social : étudiants dont le Revenu Brut Global familial sur le dernier avis d’imposition est inférieur à 50 000 euros. Aucun dossier dépassant ce plafond ne sera examiné.

Quelques aides d’urgence seront attribuées pour des situations financières personnelles critiques (y compris pour des mobilités en Europe)

  • Les aides financières

Le montant des aides varie en fonction du projet, de sa durée, de la destination et du total des aides perçues.
Les candidats déposent à la Direction des Relations Internationales, avant la mi-mai (ou la mi-novembre pour le 2d semestre), un dossier décrivant leur projet. En juin, (ou début décembre pour les départs du 2d semestre), les demandes sont étudiées et classées par une commission de l'Université désignée par le Vice–président. La commission répartit la somme disponible entre les projets retenus, en tenant compte prioritairement des critères sociaux. Les bénéficiaires sont payés par virement sur leur compte par l'agence comptable de l'université de Tours.