Partager
Actualité

Campus des arts LEA : Utra Light Blazer/Émulsions de Frontières

  • Vie étudiante,
  • Vie de l'université,
Date(s)

le 28 avril 2022

Campus des arts LEA vous invite à un danse-concert inouï !

ÉMULSIONS DE FRONTIÈRES
spectacle de danse – création en cours

Frontière Nom féminin singulier.
1. Limite qui sépare deux États
2. Limite entre deux choses différentes
Le mot « frontière » a pour origine l’ancien adjectif « frontier », qui dérive de « front » et signifie littéralement « faire face » ou « être voisin de ». Le terme s’impose à la fin du Moyen Âge au moment où se construit l’État moderne fondé sur un rassemblement territorial qui nécessite l’assignation de limites, [...]
Les frontières sont multiples : géographiques, culturelles, linguistiques, économiques, idéologiques, militaires, psychiques, … Elles délimitent des territoires.
Cette pièce chorégraphique propose d’observer les territoires en mouvement perpétuels que sont les corps des danseurs et danseuses. Des territoires dont les contours des frontières intérieures et extérieures ne cessent de se modifier depuis leur conception jusqu’à leur disparition terrestre. Des frontières qui sont des lieux d’échanges permanents entre l’autre : air, eau, aliments, paroles ... et un corps – individu. Des frontières qui tour à tour s’éloignent, se rapprochent, entrent en contact, dessinent des soli, écrivent des unissons. Sur le plateau, des territoires-corps qui cohabitent sans jamais s’exclure ni se meurtrir.

ULTRA LIGHT BLAZER
jazz & rap

Formation réduite de Light Blazer, Ultra Light Blazer est né de la volonté de Jonas Muel (saxophoniste, compositeur) et Edash Quata (MC, textes) d’aller le plus loin possible dans leur collaboration, de tenter d’unir au plus juste le rap au jazz. Les textes se lient aux mélodies et métriques, et la musique s’imbrique au flow.
Avec pour modèles, Steve Coleman, Omar Sosa, Quite Sane qui ont intégré le rap à leur musique, Ultra Light Blazer cherche par le dialogue soliste/MC à tendre vers un son unique. Dialogue auquel répond comme un écho, l’échange tonique de Julien Sérié à la batterie, Mathieu Debordes aux claviers et Guillaume Marin à la basse.
Le groupe est vainqueur du tremplin Jazz à Sète (1ère partie de Jamie Cullum) / Souillac en Jazz / Maison-Laffite Jazz Festival / Jazz sur la Ville / Lagny Jazz Festival / Jazz Naturel / La Clef SaintGermain (1ère partie de Blackallicious) / Vainqueur Festival Träce / Le Tamanoir (1ère partie de The Mouse Outfit) / La Gare Jazz / Le Chato’do / Le Temps Machine / Terres du Son / Bateau Jazz.

Rejoignez-nous le jeudi 28 avril à 18h sur l’esplanade de la passerelle !

 
CET ÉVÉNEMENT EST RÉALISÉ GRÂCE AU FINANCEMENT CVEC, AU SOUTIEN SANS FAILLE DU SERVICE CULTUREL ET À L’APPUI DE L’UFR LETTRES ET LANGUES.