Actualité

Exposition "Preuves d'amour" de Camille Gharbi

  • Vie de l'université,
  • Vie des personnels,
  • Vie étudiante,
Date(s)

du 1 novembre 2020 au 31 décembre 2020

La Mission Egalité de l'université met à l'honneur l'exposition "Preuves d'amour" de l'artiste Camille Gharbi.



La série « Preuves d’amour » nous met face à la violence domestique à travers son expression la plus extrême : l’homicide conjugal. En France, une femme meurt tous les trois jours tuée par son conjoint dans le cadre même du foyer. Ses « crimes passionnels » qui ponctuent les rubriques « Fais Divers » des presses locales avec une constance qui flirte avec la banalité. Quelques lignes, précédées d’un titre laconique, relatent des scènes qui se répètent ou se déclinent. C’est l’histoire d’un homme qui a tué sa femme qui souhaitait le quitter, avant de retourner l’arme contre lui. Ou celle d’un autre, qui a poignardé sa compagne dans un «coup de folie » car il la soupçonnait de le tromper. L’histoire se répète, donnant l’impression que la violence conjugale est un phénomène endémique.

Certains détails glaçants attirent parfois plus particulièrement l’attention des médias, et la nôtre par la même occasion. Comme l’histoire de Marcelle, retraitée, décédée le 2 mars 2017 à l’âge de 90 ans, tuée par son mari à coups de casserole. Ou celle de Thalie, consultante, décédée le 19 août 2017 à l’âge de 36 ans, battue à mort par son conjoint à coup de robinet. Le sordide appelle l’indignation et soudain, par le truchement de l’objet, la violence d’un acte qui aurait presque pu passer inaperçu aux yeux du monde prend toute sa dimension.

Ainsi, pour évoquer ce sujet à la fois terrible et si commun, Camille Gharbi a pris le parti de concentrer son travail photographique sur ces objets du quotidien qui se voient transformés en armes meurtrières. Ces artefacts familiers sont cadrés sur un fond bleu clair sobre. Ils ne permettent pas de saisir de prime abord la gravité des faits auxquels ils font référence. A travers la violence distanciée de ces images, Camille Gharbi lie photographie et information, et porte sur la place publique un drame sociétal.

Découvrez toute la série ici.