Annuaire

Personnel de recherche CNRS

M. David Giron

Directeur de Recherche 1ère classe CNRS - Directeur de l'Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte (IRBI) - Responsable Réseau Thématique de Recherche EntomoCentre

Coordonnées

Parc de Grandmont 37200 TOURS

Tél
0247366974
Mail
david.giron@univ-tours.fr

Discipline(s)

Libellé inconnu

Discipline(s) enseignée(s)

  • Interactions plantes-insectes
  • Stratégies évolutives & Interactions durables
  • Biodiversité & Biologie de la conservation
  • Patrimoines, Environnement & Biodiversité

J’ai l’intime conviction qu’une recherche de qualité ne peut s’affranchir d’un investissement significatif dans la formation dans une optique de transmission de savoir, de visibilité permettant le recrutement en stage et en doctorat des meilleurs étudiants, mais également d’enrichissement de sa propre recherche grâce aux questionnements et aux échanges avec les étudiants issus de formations et d’horizons variés. C’est dans cet objectif que je développe mon activité de recherche avec une implication importante en enseignement (volume horaire annuel 100h éq. TD) que ce soit en France ou à l’étranger dans le cadre de programmes ITN par exemple. Je participe actuellement à 2 projets européens Innovative Training Network (ITN MiRA, ITN Insect Doctors). Cette ouverture internationale orientée vers une libre égalité des chances d’accès à la formation se décline également dans le choix des encadrements et co-encadrements de thèse que j’effectue ainsi que dans mon implication dans le suivi d’étudiants.

Cette implication m’a également mené à prendre la codirection depuis 2004 de l’école doctorale européenne en sciences de l’insecte. Cette formation associe 20 laboratoires de recherche et 7 partenaires industriels issus de 8 pays européens autour d’un modèle commun, les insectes. Nous cherchons à fournir aux doctorants et post-doctorants un réseau collaboratif européen interdisciplinaire et à créer un pont entre recherche fondamentale et implications sociétales optimisant ainsi leur employabilité tant dans le domaine académique que dans le secteur privé.

Thèmes de recherche

Mon approche, résolument intégrative, se situe à l’interface entre écologie fonctionnelle et écologie évolutive. Ma démarche cherche en effet à comprendre les mécanismes adaptatifs impliqués dans les interactions durables entre les insectes et leur environnement biotique que ce soit dans les relations hôtes-parasitoïdes ou plantes-insectes-microorganismes. Je cherche également à évaluer les conséquences physiologiques et comportementales de ces mécanismes proximaux sur les insectes et leurs incidences sur les traits d’histoires de vie et l’évolution des stratégies alimentaires. Dans ce contexte d’écologie nutritionnelle je m’intéresse plus particulièrement à l’évolution et la signification adaptative du mode de vie endophyte chez les insectes par une approche d’écophysiologie évolutive.
Zig-zag leafminer from French Guiana - © A. Guiguet/IRBI – CNRS/Université de Tours
Notre approche intégrative nous a notamment permis de mettre en évidence les mécanismes impliqués dans les relations intimes entre un lépidoptère mineur de feuilles Phyllonorycter blancardella et sa plante hôte. Alors que la majorité des travaux scientifiques se concentrent sur le métabolisme secondaire (voies de défenses) des plantes, nos travaux ont clairement mis en évidence que la compréhension des interactions plantes-insectes nécessite de prendre en compte les altérations du métabolisme primaire du végétal, élément clé de la réponse physiologique de la plante et objet de toutes les convoitises pour l’alimentation des insectes. Dans le sillage de nos découvertes, on peut également noter un regain d’intérêt pour des médiateurs phytohormonaux considérés jusqu’alors comme secondaires et qui se révèlent aujourd’hui prépondérants dans l’orchestration de la stratégie de défense de la plante, dans la résolution des compromis évolutifs entre croissance et défense mais également entre croissance et reproduction, et dans les stratégies de manipulation du végétal par les insectes phytophages. Enfin, la démonstration, par nos travaux, de l’influence d’endosymbiontes bactériens d’insectes sur la reconfiguration de la physiologie de la plante hôte a influencé le champ thématique des interactions plantes-herbivores, en synergie avec l’intérêt de la communauté scientifique internationale pour la notion d’holobionte et de son rôle évolutif.
Green-island induced by Phyllonorycter blancardella - © M. Body/IRBI – CNRS/Université de Tours
Ces travaux se poursuivent aujourd’hui par l’étude plus globale des stratégies de manipulation des plantes par les insectes et les agents pathogènes par des approches comparatives. Ces nouveaux développements nous ont permis de mettre en évidence une transition évolutive entre le mode de vie mineur et le mode de vie galligène. Un effort intense de collecte de terrain en Asie du sud-est et une approche intégrative (histologie, biochimie, phylogénie, transcriptomique) ont permis de mettre en évidence des espèces aux caractères uniques situées entre ces 2 formes d’endophagies majeures, ouvrant de nouvelles pistes sur leur origine évolutive et créant ainsi un nouveau paradigme de continuum de manipulation de la plante hôte chez les insectes herbivores. Cette découverte ouvre désormais la voie vers des approches comparatives visant à élucider les mécanismes moléculaires impliqués dans la formation des galles.
Gall induced by Caloptilia Cecidophora on Glochidion - © A. Guiguet/IRBI – CNRS/Université de Tours
En parallèle, la poursuite de mes travaux de thèse sur l’écologie nutritionnelle des insectes parasitoïdes nous a permis d’obtenir pour la guêpe parasitoïde Eupelmus vuilleti le budget énergétique le plus complet jamais réalisé pour un organisme sauvage avec une identification des flux métaboliques majeurs, une caractérisation des médiateurs hormonaux impliqués, et une prédiction des stratégies comportementales optimales et de leurs conséquences en terme de fitness. Fort de ces données physiologiques (plus de 20 paramètres mesurés) nous avons mis en évidence les règles majeures d’acquisition et d’allocation des nutriments ainsi que leurs conséquences évolutives. Ces travaux font à ce jour référence dans le domaine de l’écologie nutritionnelle des insectes (et au-delà) et posent les bases nécessaires à un transfert de connaissances vers des problématiques plus appliquées plus particulièrement dans les domaines de l’agro-écologie. Ces travaux se prolongent aujourd’hui par une déclinaison des concepts et méthodes vers la filière de l’entomoculture que ce soit à finalité alimentaire animale et/ou humaine ou à finalité d’entomoconversion des déchets issus de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire.
The black soldier fly Hermetia Illucens - Zig-zag leafminer from French Guiana - © D. Darrault/IRBI – CNRS/Université de Tours

Activités / CV

Depuis 2015 Directeur de Recherche CNRS (classe 1 - section 29)
Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte (IRBI) - UMR 7261 CNRS/Université de Tours, France

2004-2015 Chargé de Recherche CNRS (classe 1 - section 29)
Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte (IRBI) - UMR 7261 CNRS/Université de Tours, France

2003-2004 Chercheur Post-doctorant
Entomology Department - University of Georgia in Athens, Etats-unis
Thème: Evolutionary conflicts, caste ratios and development in polyembryonic wasps
Equipe dirigée par M. Strand (mrstrand@uga.edu)

2002 Chercheur Post-doctorant
School of Biological Sciences - University of Wales in Bangor, Royaume-Uni
Thème: Plant solute and metabolite analyses at single-cell resolution
Equipe dirigée par D. Tomos (a.d.tomos@bangor.ac.uk)

1999-2002 Doctorant
Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte (IRBI) - UMR 7261 CNRS/Université de Tours, France
Thème: Foraging ecology and life-history traits in parasitic wasps
Directeur de thèse: J. Casas (jerome.casas@univ-tours.fr)

CV Complet

Informations complémentaires

Une recherche scientifique de qualité doit naturellement conduire à une diffusion des connaissances également auprès du grand public. Que ce soit à titre personnel ou à l’échelle de l’unité j’œuvre en faveur de la diffusion de la culture scientifique par le biais d’interventions en milieu scolaire, d’ouvrages, de chapitres d’ouvrages et d’articles de vulgarisation, ou encore de supports web, radio et TV. Mon action se décline aussi sous la forme de développement d’outils et d’ouvrages pédagogiques ainsi que de conférences auprès du grand public ou de formation auprès des professionnels du monde agricole. J’interviens depuis plus récemment sur des problématiques environnementales (sécurité alimentaire, biodiversité) par le biais de conférences à large audience (e.g. DéTours des Sciences 2019 - TEDx Adventure 2019 - Ecofestivale Terres du Son 2019 - TEDx 2016) ou par le biais de l’organisation d’évènements : expositions, débats, dégustations. Depuis 1999, j’organise et participe aux journées portes ouvertes de l’Université et à la fête de la science.
TEDx Adventure TEDx Adventure TEDx Adventure

80 years CNRS anniversary