Actualité

L’éducation musicale des compositrices au XIXe siècle

  • Recherche,
Date(s)

le 6 mars 2020

Département de musicologie
Grande salle 9h30 -17h
JOURNÉE D’ÉTUDE
Grande salle

9h00 Accueil
9h30 Introduction (Louise Bernard de Raymond, Sébastien Durand, ICD)
SESSION 1 – Apprendre la composition : deux parcours de femmes sous la monarchie de Juillet et la Troisième République
Modération : Benoît Haug
10h Louise Bernard de Raymond (Université de Tours, ICD)
Deux jeunes gens apprennent l’harmonie avec Reicha en cours particuliers : étude comparée des cahiers d’exercices tenus par Léonie Boursault et César Franck vers 1835
11h Sébastien Durand (Université de Tours, ICD)
Une compositrice aveugle à la classe de Massenet au Conservatoire : Joséphine Boulay (1869-1925)

SESSION 2 – Autour de quelques institutions et de leurs modèles pédagogiques
Modération : Sébastien Durand
14h Marie Duchêne-Thégarid (Paris)
Devenir compositrice : l’apprentissage de l’écriture au Conservatoire de Paris au XIXe siècle.
14h45 Marianne Chauvin (Université Paris-Sorbonne), Ugo Robert (Tours)
Sur les traces des compositrices en formation à Tours à la fin du XIXe siècle
15h45 Verena Liu (Université de Greifswald)
Un nouveau modèle pédagogique ? Les cours de composition dans les conservatoires privés
allemands administrés par des femmes au tournant du XXe siècle
17h CONCERT

CONCERT
Auditorium
Cantus luminis – Chants de lumière hommage à la compositrice Joséphine Boulay (1869-1925)
Ensemble vocal Praxinoë
César Franck (1822-1890), Ave Maria
Gabriel Fauré (1845-1924), Tantum ergo
Joséphine Boulay (1869-1925), Quatre Motets extraits des Six Motets à la Sainte Vierge et au Saint-Sacrement
Laurine Moullet, violon / Laetitia Rouault, piano
Joséphine Boulay (1869-1925), Romance sans paroles (extrait de la Suite pour violon et piano)
Ensemble vocal Praxinoë
César Franck (1822-1890), Soleil (Guy Ropartz) / Les Danses de Lormont (Mme Desbordes
Valmore)
Jules Massenet (1842-1912), Matinée d’été (Camille Distel)
Gabriel Fauré (1845-1924), Le Ruisseau (anonyme)
Henri Rabaud (1873-1949), C’était par un beau jour (Gabriel Vicaire)
Florent Schmitt (1870-1958), Si la lune rose (Cécile Sauvage)
Joséphine Boulay (1869-1925), Chant de paix (Juste Olivier)

L’ensemble vocal Praxinoë se compose de :
Violaine Barthélemy – Aleksandra Dorogoïchenko – Catherine Gaillochet –
Christelle Grôjean – Camille d’Hartoy – Pascale Héry –
Sarah Nassif – Audrey Perrigaud – Joséfa Tuetey – Valérie Véran
Piano : Ingrid Plantive / Direction : Sébastien Durand