Partager
Actualité

La neurobiologiste Lucie Pellissier reçoit la médaille de bronze du CNRS

  • Recherche,
  • Vie de l'université,
Date(s)

le 17 novembre 2022

Le CNRS récompense chaque année les chercheur.se.s qui ont le plus contribué à son rayonnement et à l’avancée de la recherche. Ce mardi 15 novembre, Lucie Pellissier - neurobiologiste à l’UMR PRC – s’est vu décerner la médaille de bronze grâce à ses recherches sur les troubles du comportement.

Aujourd’hui chercheuse en neurobiologie spécialiste de la biologie des troubles du comportement social dans l’UMR Physiologie de la Reproduction et des Comportements (PRC - CNRS/Institut français du cheval et de l'équitation/INRAE/Université de Tours), Lucie Pellissier obtient un doctorat en neurobiologie moléculaire appliquée en 2009.

Elle réalise ensuite deux séjours post-doctoraux - au Pays-Bas puis en France dans l’UMR PRC, grâce à la dynamique insufflée par le programme Ambition Recherche Développement Biomédicaments financé par la région Centre-Val de Loire en complément du LabEX MabImprove et au programme européen Cofund Agreenskills coordonné par INRAE, avant d’être recrutée au CNRS en 2017. Ses travaux ont pour but d’identifier un traitement pharmacologique réduisant l’impact des déficits sociaux grâce à l’étude des mécanimes biologiques régissant notre sociabilité. Elle étudie en particulier le rôle des récepteurs couplés aux protéines G et développe des thérapies innovantes dans un modèle murin (rongeurs). Le prestigieux projet européen « ERC starting grant » Therautism obtenu en 2019 lui ouvre des moyens considérables avec lesquels Lucie Pellissier espère désormais identifier de nouvelles cibles de traitements pharmacologiques pour améliorer le bien-être d’individus affectés par des troubles de la sociabilité.

En 2022, elle obtient la médaille de bronze du CNRS, qui récompense le premier travail de chercheur.se.s prometteur.se.s dans leurs domaines.