Partager
Actualité

La recherche dans le domaine post-colonial à l'université de Tours

  • Recherche,
Date(s)

le 18 octobre 2021

Abdulrazak Gurnah, prix Nobel

Le Prix Nobel de Littérature 2021 récompensant Abdulrazak Gurnah, écrivain tanzanien et citoyen britannique, est l’occasion de valoriser tout un pan de la recherche dans le domaine post-colonial à l'université de Tours : Guillaume Cingal, maître de conférences à la faculté de Lettres et Langues, directeur du département d’anglais et membre du laboratoire ICD, est précisément spécialiste des littératures d'Afrique anglophone et de la diaspora. 

Si le grand public découvre aujourd’hui Abdulrazak Gurnah grâce au Prix Nobel qu’il vient de se voir décerner, les spécialistes des littératures post-coloniales, en particulier d'Afrique anglophone, se félicitent de la mise en lumière de cette œuvre incontournable sur la scène internationale. À l’université de Tours, ces littératures sont depuis longtemps représentées : directions de thèse, colloques, séminaires de master, acquisitions documentaires, etc. sont autant de démarches qui témoignent de la vitalité de ces thématiques au sein de l’établissement. 

Ainsi, dans un article pour la revue littéraire En attendant Nadeau, Guillaume Cingal revient sur ce classique post-colonial et analyse la « multitude de facettes et de questions, auxquelles Abdulrazak Gurnah a consacré l’essentiel de ses romans mais aussi de ses essais, de l’influence des cultures précoloniales ou du plurilinguisme en Afrique de l’Est à l’identité des sujets déracinés ou déplacés ». 


Découvrir l'article.