Partager
Actualité

Les récentes découvertes sur les étapes précoces et tardives du cycle infectieux du SARS-CoV-2

  • Recherche,
Date(s)

le 22 janvier 2021

La revue internationale Cellular and Molecular Life Sciences, du groupe Nature, vient de publier un article sur la Covid-19. Issue de la recherche fondamentale et menée par le laboratoire MAVIVH (université de Tours / Inserm), en collaboration avec le laboratoire CIIL (Université de Lille / CNRS / Inserm / Institut Pasteur de Lille / CHU de Lille), et le CIRI de Lyon (CNRS / Inserm / Université Claude Bernard Lyon 1/ ENS de Lyon), cette étude met en lumière de nouveaux éléments sur les étapes précoces et tardives du cycle infectieux du virus.

Si de nombreuses études sur le SARS-CoV-2 ont été réalisées à ce jour, peu d’entre elles se sont concentrées sur les caractéristiques ultrastructurales des cellules infectées, observables au microscope électronique.
Menée en grande partie par Sébastien Eymieux, assistant hospitalo-universitaire à la faculté de médecine et au CHU de Tours, cette étude a mobilisé la technique de microscopie électronique en transmission (Transmission Electron Microscopy, TEM), qui permet d’obtenir une image agrandie d’échantillons très minces et d’en analyser la composition. En utilisant cette technique, les chercheurs ont pu analyser la mise en place progressive des modifications induites par le virus dans la cellule qu’il infecte (on parle alors d’analyse cinétique) et expliquer certains aspects de la biologie du SARS-CoV-2.

Ainsi, l’étude a mis en évidence la nature des remaniements membranaires induits par le virus dans la cellule infectée au tout début de l’infection, ainsi que la présence de voies d’assemblage défectives des virions en fin de cycle infectieux.

Ces observations constituent d’importantes pistes de réflexion, qui permettront sans nul doute de faire avancer la recherche sur ce nouvel agent pathogène.