CHRU
Le Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) de Tours et l’université de Tours entretiennent une relation forte, construite sur la base de concertations et de collaborations multiples. Ensemble, les deux entités défendent l’idée d’une recherche clinique faisant le lien entre le lit du patient et la recherche fondamentale.
 

Le saviez-vous ?

Au CHRU de Tours, la stratégie de recherche fondamentale et clinique affiche trois axes d’excellence : imagerie et cerveau ; cancérologie ; infectiologie. Trois axes de recherche rencontrent également un franc succès depuis quelques années : anticorps thérapeutiques ; aérosolthérapie ; ischémie reperfusion et greffes.
La recherche institutionnelle se décline au travers des unités de recherche Inserm, CNRS et Inra, qui regroupent un peu plus de 50 % des universitaires du CHRU.
 

La COMUE Centre-Val de Loire

Depuis la création de la COMUE Centre-Val de Loire en septembre 2017, le CHRU de Tours en est un membre à part entière. Véritable originalité dans le paysage national des COMUE, cette configuration est symptomatique des liens qui unissent le CHRU et l’université de Tours.



Le Comité de la Recherche Biomédicale et en Santé Publique

Le CHRU de Tours considère l’université de Tours comme un partenaire privilégié en matière de recherche.
Depuis plus de 15 ans, les deux établissements coordonnent conjointement les stratégies de santé entre le CHRU, les Établissement Publics à intérêt Scientifique et Technique et l’université de Tours. Sont également conviés les porteurs locaux de Fédérations Hospitalo-Universitaires labellisées, filières d’excellent déployées entre les différents acteurs du CHRU, de l’université et des équipes de recherche autour des soins, de l’enseignement et de la recherche.
Le Comité de la Recherche Biomédicale et en Santé Publique œuvre également en faveur de l’harmonisation des ressources documentaires entre l’université et le CHRU, et pour le renforcement du soutien à des plateformes expérimentales communes.


Le département recherche de la faculté de médecine

Le vice-président du CHRU et le directeur de la Recherche du CHRU participent au département recherche de la faculté de médecine, favorisant ainsi la jonction entre les problématiques communes que rencontrent l’université et le CHRU.
Quelques exemples de collaborations entre l’enseignement et la recherche
  • L’hôpital est un terrain de stage idéal pour les étudiants en santé de l’université de Tours.
  • Des rendezvous communs annuels permettent de sensibiliser grand public, étudiants et chercheurs à la formation et à la recherche médicale.
  • Les équipes de recherche communes à l’université et au CHRU disposent de conditions optimales (mise à disposition de personnels hospitaliers et hospitalouniversitaires membres d’UMR CNRS, Inserm et Inra ; mise à disposition de locaux et d’équipements hospitaliers).
  • Le domaine de la biologiesanté de l’université de Tours est très reconnu nationalement et internationalement.
  • Le collegium CentreVal de Loire permet à l’université et au CHRU de Tours de tisser des liens institutionnels avec des groupements hospitaliers de territoire régionaux.
  • Des plateformes de recherche sont communes à l’université de Tours et au CHRU. De même, certains projets de recherche permettent la collaboration de personnels des deux entités.
  • Le plan Maladies Rares se traduit par la labellisation de quatre sites du CHRU, constitutifs de quatre centres de référence qui travaillent souvent en étroite collaboration avec l’université de Tours.
  • Dans le cadre des Programmes Investissement d’Avenir, le CHRU est associé au Labex MAbImprove ;
  • La SATT Grand Centre, qui permet au CHRU et à l’université de déposer des brevets.