Actualité

Résidence d'artiste 2020-2021 • Alexia DeFluff

Date(s)

du 1 septembre 2020 au 31 mai 2021

En 2020-2021, l'université de Tours accueille en résidence l'artiste Alexia DeFluff


Issue d’une formation 3D, Alexia DeFluff évolue d’abord dans le cinéma d’animation, puis dans le videomapping monumental. Ce bagage technique lui permet de créer des outils visuels et de détourner leur usage dans l’espace. L’artiste conçoit désormais des installations et des expérimentations vidéo-projetées ayant pour motifs principaux la nature, les fonds marins, les insectes… avec pour volonté d'explorer et de créer de nouvelles formes d'art. 

Alexia DeFluff intégrera à la rentrée l’Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte (IRBI), qui se consacre à l’analyse des interactions entre les insectes et leur environnement biotique et abiotique et fêtera en 2021 ses 60 ans. La diversité de ses compétences se perpétue depuis la création de l’unité (1961) en réunissant sous un même toit des chercheurs et enseignants-chercheurs issus de différentes disciplines (écologie, physiologie, génétique, chimie, physique, bioinformatique et mathématiques), faisant de l’IRBI un lieu rare à l’identité internationale affirmée autour des sciences de l’insecte.

Dès le mois de septembre, le projet de la résidence 2020-2021 de l'université de Tours sera présenté, et pour patienter, nous vous proposons de découvrir une partie du travail d'Alexia DeFluff.

 

Les arts numériques

• L’Encyclopedia Generativa a vu le jour il y a plusieurs années, lorsque l’artiste commençait à appréhender l’art numérique sous toutes ses formes mais aussi à travers la pratique de la macrophotographie de la faune et plus particulièrement des insectes, qui l’ont fascinée par les dimensions infinies de leurs formes, couleurs et caractéristiques. La création générative, les maths et les algorithmes sont une autre source de renouvellement qui semble parfois recréer cette diversité incroyable. L'Encyclopedia Generativa Fluffosia est une exploration visuelle de formes de vies créées à l'aide d'algorithmes. Chaque espèce possède son propre système, qui permet de générer un nombre illimité d'individus. Tous différents mais partageant des caractéristiques communes de formes, couleurs et motifs, ce sont ces similitudes qui ont inspiré la création d'une forme de classification.
 
 

• Pour la tournée 2019-2020 du compositeur de musique électronique français Fakear, elle a mis au point une performance visuelle jouée en temps réel pendant les showsIl s'agit de neuf massifs totems de LED disposés en demi-cercle sur la scène, contrôlés par une interface faite sur mesure. La création mélange palettes de couleurs d'insectes et de plantes et formes géométriques génératives, créant ainsi des totems aux allures 'techno-chamaniques' qui accompagnent son style musical à mi-chemin entre sonorités électroniques et instruments traditionnels. L'utilisation de formes génératives pour ce projet apporte une dimension éphémère et aléatoire, la performance visuelle se renouvelant à chaque fois.

© Alessio Mucceda


• Le Labyrinthe est un projet collectif protéiforme, un univers créatif de bambous et de tissus qui se transforme et se fixe dans son environnement, créant un microcosme, un univers psychédélique, situé entre la scénographie et le théâtre immersif. En entrant dans le Labyrinthe, vous découvrirez son univers, ses énigmes, son journal (La Gazette du Labyrinthe), sa station radio (Radio Labyrinthe), ses habitants ou encore son bar clandestin...


• Encrypted Data est une installation interactive conçue pour le Burning Man 2018 sur les thématiques de la cryptographie, des messages secrets et de la chasse au trésor.
C'est une structure massive en forme de clef qui est également un dispositif de cryptage et un jeu de chasse au trésor. Le but principal de la pièce est d'encourager une communication privée, profonde et réfléchie entre amis et étrangers. Le message de sortie étant crypté, il ne peut être lu qu'après le Burn, grâce au site web dédié qui le déchiffrera. Cela encourage à partager des pensées plus profondes : secrets, mystères, opinions personnelles, vérités dures, compliments embarrassants, déclarations d'amour ou tout autre chose à lire plus tard, une fois la poussière retombée.
 

La diversité du travail d'Alexia DeFluff est à découvrir sur son site internet.
Toute l'actualité de l'IRBI est à retrouver sur https://irbi.univ-tours.fr/