Partager

Construire l'Université de demain

L'Université de Tours mène une politique de transition écologique depuis plusieurs années, avec pour objectif d'aller vers un modèle plus respectueux de l'environnement, plus conscient des enjeux énergétiques et climatiques, plus engagé pour la justice sociale.

Pour ce faire, l'Université :
  • IMPULSE des bonnes pratiques, des actions sur les sites universitaires mais aussi sur le territoire
  • EXPERIMENTE sur un site avant déploiement
  • DEPLOIE des projets transversaux
  • SOUTIENT les initiatives individuelles et collectives
Elle étend cette transition écologique à toutes ses missions : la formation, la recherche, la vie de campus, la diffusion de la culture, la coopération internationale...

Le pôle transition écologique : fonctionnement

Le pôle transition écologique est intégré au Service Organisation et Pilotage. Il est composé de : Le pôle s’appuie également sur 5 groupes de travail thématiques : Avec l'appui d'Emmanuelle Besigneul & Anne Fouquet sur l'axe achat marché.

Des personnes volontaires - personnels, enseignant.es-chercheur.euses, étudiant.es - se réunissent régulièrement pour réfléchir ensemble aux mesures à prendre en faveur de la transition écologique.
L'Université encourage ainsi une réflexion collective dans laquelle chacun.e a un rôle à jouer.

A tout moment, vous pouvez rejoindre l'un de ces groupes thématiques en contactant les coordinateur.rices. Toutes les envies, les idées, les compétences sont bienvenues !

Une démarche ouverte et partenariale

En novembre 2020, Arnaud Giacometti est élu à la présidence de l’Université de Tours sur un projet fort : faire de l’Université un acteur de la Transition Écologique. Pour cela, il crée une Vice-Présidence à la Transition Écologique afin de coordonner des projets structurants. 

Transition ? Le terme n’est pas anodin. C’est un changement vers un modèle en accord avec les urgences environnementales, climatiques, énergétiques mais aussi vers un modèle social et solidaire. Il demande un changement de consommation, de production, de transport, de gestion des déchets, ou même d’alimentation. 

La transition écologique nécessite un changement des pratiques institutionnelles, collectives mais aussi individuelles. Ce changement n’est pas facile. Malgré les urgences, il demande de bouger des habitudes et des pratiques. La transition doit reposer sur une démarche ouverte et partenariale entre personnels administratifs, étudiant.es, enseignant.es, chercheur.euses, que ce soit dans les services, les composantes, les laboratoires ou les associations. 

L’écologie sociale et politique est un champ transversal. Pourtant, il faut le mettre en œuvre. Nous travaillerons sur plusieurs axes thématiques, en gardant à l’esprit les interdisciplinarités. Nous mènerons des actions structurantes sur les mobilités ou la gestion des déchets, tout en soutenant les expérimentations, les “projets-tests” comme sur les jardins partagés, ou la transition sur les usages numériques. 

En tant que Vice-Présidence à la Transition Écologique, je porte cette mission de changement dans un effort commun et partagé avec l’équipe présidentielle et avec Audrey Bodin, responsable du Pôle Transition Écologique. N’hésitez pas à lire ces pages en pensant à des projets que vous pourriez porter et que nous pourrions épauler à vos côtés. Ensemble, amenons l’Université de Tours vers la Transition Écologique !

Mathilde Gralepois
Vice-présidente à la transition écologique