Partager

Les aides financières à la mobilité internationale

Selon la destination envisagée et en fonction de votre situation financière et sociale vous pouvez prétendre à l’attribution d’une bourse. Découvrez ici les informations relatives aux aides financières envisageables lors de vos études ou d’un stage à l’étranger.

tableau
Attention : les dispositifs d’aides et/ou leurs modalités d’application sont à tout moment susceptibles d’être modifiés sur décision des organismes promoteurs.

L’étudiant qui ne fournira pas les pièces administratives requises, en cours et en fin de mobilité, ou qui sera absent aux cours et/ou aux examens se verra réclamer le remboursement des sommes perçues. L’étudiant est contacté sur sa boîte mail de l’université, qu’il est tenu de consulter régulièrement
 

Vous pouvez déterminer votre éligibilité aux différentes aides en consultant les critères listés ci-dessous :

L’action « Mobilité de l’enseignement supérieur » du programme Erasmus+ mis en place par la Commission Européenne permet de soutenir les étudiants qui souhaitent effectuer un séjour d‘études ou de stage en Europe, dans le cadre de leur cursus.

Origine des fonds : Commission européenne

Type de mobilité : séjour d'études ou stage

Montants : Les montants sont fixés au niveau national, selon les indications de la Commission Européenne.

Bonus inclusion (ou complément pour participant avec moins d’opportunités) :
  • en situation de handicap ou d’affection de longue durée (ALD)
  • habitant dans une commune classée Zone de Revitalisation Rurale (ZRR)
  • habitant à une adresse classée Quartier Prioritaire de la Ville (QPV)
  • boursier de l’enseignement supérieur sur critères sociaux échelons 6 et 7
  • appartenant à un foyer dont le quotient familial CAF est inférieur ou égal à 551€
Bonus mobilité verte pour l’utilisation d’un moyen de transport écoresponsable à l’aller et au retour du lieu de mobilité (bus, train, covoiturage, vélo, etc.).

Des frais supplémentaires peuvent être pris en charge pour les personnes en situation de handicap.

En cas de fonds Erasmus+ insuffisants, des dispositions particulières peuvent être prévues.
Pour les bourses Erasmus études 2022-23, la durée de financement est limitée selon la durée du séjour à 4 mois maximum pour une mobilité d’un semestre et 8 mois maximum pour une mobilité annuelle.
Les aides financières peuvent être attribuées aux étudiants éligibles, sous réserve de disponibilité des fonds.

Type de diplôme : L'étudiant doit être inscrit à l'université de Tours et préparer un diplôme d’état ou reconnu par l’état

Période : Minimum L2 pour une mobilité d’études, minimum L1 pour une mobilité de stage.

Durée du séjour : de 2 mois à 12 mois (mobilité classique) ou de 5 à 30 jours pour les mobilités hybrides (Blended Intensive Program) et les mobilités doctorantes courtes

Crédit temps : Chaque étudiant dispose d'un crédit temps de 12 mois maximum par cycle d’études (Licence, Master, Doctorat), indépendamment du nombre et du type d’activités de mobilité.

Pays éligibles : L’activité de mobilité doit se dérouler dans un pays participant au programme différent du pays de l’établissement d’envoi et du pays de résidence. On entend par pays de résidence le pays dans lequel l’étudiant est logé pendant ses études, avant son départ en mobilité
BREXIT : Les mobilités au Royaume-Uni sont autorisées mais elles ne sont pas éligibles aux financements Erasmus

Cumul : Les bénéficiaires de la « bourse Bochum » ne bénéficient pas du statut Erasmus, ni de l’aide financière Erasmus.

Rémunération : L’étudiant ne doit pas bénéficier au titre de sa mobilité d’un salaire ou d’une gratification d’un montant mensuel supérieur à 800 Euros.

Reconnaissance académique : La mobilité à l'étranger doit s'inscrire dans le cadre du cursus d'études.
L'échange doit impérativement faire l’objet d’un contrat d’études et être validé dans le cadre du cursus. Les activités de recherche ne faisant pas spécifiquement partie d'un programme d’études ne sont pas éligibles.
Le stage doit faire partie intégrante du cursus (caractère obligatoire) et doit faire l'objet d'une convention de stage. Les stages réalisés dans les institutions de l’Union Européenne et autres organes de l’UE, y compris les agences spécialisées, ne sont pas éligibles au financement Erasmus afin d’éviter tout risque de conflit d’intérêts et/ou de double financement