Partager
Annuaire
Vous êtes ici : Version françaiseAnnuaire

Coordonnées

Parc de Grandmont 37200 TOURS

Mail
stephane.boyer@univ-tours.fr
Site internet
http://stephaneboyer.wixsite.com/research

Discipline(s)

Biologie des populations et écologie

Discipline(s) enseignée(s)

Écologie
Biologie de  la conservation
Biodiversité
Écologie moléculaire
Changements globaux

Thèmes de recherche

Mes principaux travaux de recherche sont centrés sur l’étude des interactions animales en milieux agricoles et naturels ainsi que sur le développement de nouveaux outils moléculaires pour le recensement et la conservation de la biodiversité.


Projets actuels:

IMAgHO
Increasing the Multifunctionality of Agroecosystems by Harnessing fOod webs

Le projet IMAgHO vise à exploiter les interactions trophiques afin de maximiser les services de régulation dans les agroécosystèmes et ainsi maintenir ou augmenter le rendement tout en réduisant les intrants chimiques.
Porteur du projet
Projet financé par une bourse ANR-PRC (Novembre 2018 - Avril 2023)
 

COBALT
le COntrôle Biologique en Agroforesterie, quelle vaLeur ajouTée et comment l’optimiser?

Le projet COBALT a pour but de quantifier la plus-value que représente l’agroforesterie dans la lutte contre les ravageurs de culture et de déterminer quelles sont les pratiques agroforestières qui permettent un contrôle biologique efficace dans les parcelles cultivées.
Porteur du projet
Projet financé par un financement de la Fondation de France (Octobre 2021 - Aout 2023)

INFOBIOS
INteractions insectes-FOrêt : une opportunité pour la préservation de la BIOdiversité et pour la Sylviculture de demain

Le projet INFOBIOS vise à développer des capacités et des méthodologies de génomiques environnementales pour l'étude de la biodiversité des insectes. Dans le cadre de ce projet, je participe au projet LIFEPLAN qui est une initiative mondiale de suivi de la biodiversité dans 100 sites forestiers à travers le monde. Ce projet consiste entre autres à collecter des échantillons d'ADN et à appliquer une analyse de type métabarcoding à grande échelle pour inventorier et surveiller la biodiversité en continue pendant 6 ans dans des parcelles forestières urbaines et non urbaines.
J'ai également lancé en 2021 l'initiative ENTOMOBLITZ, un événement scientifique participatif de 48h au cours duquel le grand public réalise un inventaire des insectes et des invertébrés à travers des approches morphologiques et moléculaires appliquées directement sur le terrain.
Collaborateur du projet
Projet financé par une bourse FEDER Régional (Septembre 2019 - Aout 2022

MIMOSA
Mécanismes d’interactions Insectes Microorganismes: une Opportunité pour la Sécurité Alimentaire

Le projet MIMOSA vise notamment à caractériser la nature et la dynamique des microbiote d'insectes par des approches de génomique environnementale afin de développer des stratégies agricoles novatrices de lutte contre les insectes ravageurs et de préservation des organismes auxiliaires
Collaborateur du projet
Projet financé par une bourse d'Intérêt Régional (2019 - Octobre 2021)

Activités / CV

  • Depuis Septembre 2017 — Professeur à l'Université de Tours, Institut de Recherche sur le Biologie de l'Insecte UMR 7261

  • Décembre 2016 à Juillet 2017 — Professeur Associé (Associate Professor) à UNITEC (Nouvelle Zélande).
    Interactions animales en milieux agricoles et naturels, développement de nouveaux outils moléculaires pour le recensement et la conservation de la biodiversité

  • Mars 2015 à Novembre 2016 — Enseignant chercheur confirmé (Senior Lecturer) à UNITEC (Nouvelle Zélande).

  • Février 2011 à Février 2015 — Enseignant chercheur (Lecturer) en écologie à l’Université de Lincoln (Nouvelle Zélande).
    Écologie et bio-systématique des vers de terre endémiques de Nouvelle Zélande, écologie de la restauration

  • Novembre 2007 à Janvier 2010 — Chercheur Postdoctorant à Lincoln University, Bio-Protection Research Centre (Nouvelle Zélande).
    Écologie et bio-systématique des vers de terre endémiques de Nouvelle Zélande; Conservation des escargots carnivores (Powelliphanta augusta) menacés par les activités minières (poste financé par Solid Energy New Zealand).

  • Février à Novembre 2007 — Chercheur Postdoctorant à l’Université de Louvain la Neuve University (Belgique).
    Mosquito vector of disease (Modirisk) project. Inventaire des communautés de moustiques en Belgique et détection d’espèces invasives potentiellement vecteurs de maladie re-émergente en Europe.

  • Janvier à Mars 2007 — Enseignant vacataire à l’Institut Environnemental de Technologie (IET) de Lyon (France).
    Ecologie fondamentale et appliquée pour des étudiants en Masters.

  • Septembre à Octobre 2005 et 2006 — Enseignant vacataire à l’Université Catholique de Guingamp (France).
    Comportement Animal pour des étudiants en Licence.

  • Septembre 2005 à Février 2007 — Chercheur associé à l’Université d’Angers (France).
    Evaluation des conséquences de l’évolution paysagère sur la biodiversité des Amphibiens.

  • Septembre 2004 à Septembre 2005 — Attaché Temporaire d’Enseignements et de Recherche (ATER) section 67 à l’Université d’Angers (France).
    Ecologie des peuplements, comportement animal pour étudiants en Licence et en Masters.

  • Septembre 2003 à Septembre 2004 — ATER section 67 à l’Université de Rennes (France).
    Éthologie pour des étudiants en Licence.

  • Septembre à Décembre 2001 et Mars à Mai 2002 — Enseignant vacataire à l’Université de La Réunion (France).
    Biologie cellulaire et végétale pour des étudiants en Licence.

Informations complémentaires

Responsabilités scientifiques

  • Fondateur et éditeur en chef du journal à comité de lecture Rethinking Ecology.
  • Président de la commission scientifique disciplinaire paritaire (CSPD) pour les sections 67/68 à l’Université de Tours
  • Membre du comité scientifique du nouveau réseau thématique de recherche (RTR) Entomocentre
  • Membre du comité exécutif responsable de la coordination sur le territoire Français pour l’association France Aotearoa Science, Technology and !nnovation Inc. (FAST!) dont le but est de faciliter les collaborations scientifiques entre la France et la Nouvelle Zélande