Annuaire
Vous êtes ici : Version françaiseAnnuaire

Coordonnées

Parc de Grandmont 37200 TOURS

Mail
ludovic.jami@univ-tours.fr

Discipline(s) enseignée(s)

Licence 1ère année :
SV 1.3 EP1 biophysique 1
SV 2.3 EP1 biophysique 2

Thèmes de recherche

Doctorant depuis septembre 2019 à l'IRBI, je suis un physicien théoricien et modélisateur au pays des biologistes de l'insectes. J'ai effectué un master de physique à l'ENS de Lyon en me concentrant sur des sujets autour de la mécanique statistique, la physique de la matière molle et la biophysique. Je cherche aujourd'hui à appliquer mes connaissances dans la compréhension des mécanismes physiques sous-jacents aux interactions écologiques entre les espèces et leur environnement.

Le monde du vivant est riche de phénomènes physiques complexes suite à la longue adaptation des espèces au cours de leur évolution. Nombre de ces phénomènes restent encore inexpliqués. Les modèles développés par les physiciens sont à même de quantifier ces phénomènes, de l'échelle des molécules jusqu'à celle de l'organisme et de son environnement, et permettent de distinguer les facteurs fondamentaux qui les conditionnent.

Mon sujet actuel de thèse se concentre sur le transport des phéromones chez les insectes dans l'atmosphère. C'est un cas exemplaire de communication chimique. Un insecte libère des molécules messagères, les phéromones, dans l'air qui se dispersent par le vent et la diffusion moléculaire. Un insecte partenaire récepteur, percevant cette odeur, peut alors remonter à la source. Si cette description semble convaincante, elle n'a été que partiellement modélisée. La possibilité pour ces molécules d’interagir avec d'autres composés chimiques (mélange) n'a que très rarement été considérée dans sa globalité. Le rôle de ma thèse est de poser les jalons théoriques pour quantifier de tels phénomènes et évaluer leurs pertinences. Je travaille aussi en collaboration avec d'autres chercheurs conduisant des expériences de chimie en atmosphère contrôlée, autour de systèmes moléculaires organisés ou directement avec des insectes. Plus globalement, la communication chimique joue un rôle fondamentale dans le fonctionnement des écosystèmes. Mes travaux tentent d'apporter de nouvelles réponses sur le comportement de molécules odorantes dans l'air.